Inscription Administrative

Inscription ou réinscription OSU Institut Pythéas

Inscription Administrative (IA) pour les Masters de l’OSU Institut Pythéas - Master SET & Océanographie Mis à jour le mardi (...)
Accueil du site > Presse et Grand Public > Centre de ressources scientifiques > Quand nos chercheurs écrivent... > Manuel de rédaction et de communication scientifiques et techniques

Manuel de rédaction et de communication scientifiques et techniques

Bibliographie

Charles-François Boudouresque a étudié la géologie, puis la botanique terrestre, à la Faculté des Sciences de Marseille (aujourd’hui, « Campus Saint-Charles »), dans les années 1960. Le hasard d’une opportunité de thèse fait qu’il a obliqué vers les macro-algues marines. Il est Professeur émérite à la faculté de Luminy à Marseille et à travaillé sur l’écosystème posidonie.
Il est membre des conseils scientifiques des réserves naturelles de Scàndula et des Bouches de Bonifacio (Corse) et Président du Conseil Scientifique du Parc national de Port-Cros, l’une des plus anciennes AMPs au monde. Pour en savoir plus...

Résumé

La rédaction et la communication ont pris, dans nos sociétés modernes, une place de premier plan. Elles obéissent à des règles précises, qui contribuent à rendre les messages intelligibles. Ces règles sont universelles. Elles s’appliquent aux publications scientifiques, aux rapports universitaires et administratifs, et même aux copies d’examen. Il y a une forte corrélation entre le fond et la forme. Il peut arriver que des écrits abominablement présentés renferment des idées novatrices. Il arrive également que des écrits en apparence parfaits cachent des erreurs inacceptables. Mais ce sont des cas d’école. Dans la grande majorité des cas, une forme exécrable (qui se voit) est associée à des erreurs de fond majeures (visibles ou non). Les normes concernent la typographie, les tableaux, les figures, les unités du système international (le système métrique), la présentation des sources (références), etc. Ces normes évoluent dans le temps. Des unités ont disparu (ampère-heure, bar, curie, etc.), remplacées par d’autres unités (becquerel, coulomb, pascal, etc.). Savez-vous que l’usage des points de suspension est interdit dans la plupart des cas ? Savez-vous que ‘1800 avant J.C.’ se note aujourd’hui 1800 BCE ? Savez-vous que certains pluriels de mots étrangers (comme ‘scénarii’ au lieu de ‘scénarios’) sont référables à de la culture de pacotille ? Au-delà de la rédaction et de la communication, le lecteur découvrira, dans les encadrés et dans les notes infrapaginales, une foule d’anecdotes étonnantes.