Inscription Administrative

Inscription ou réinscription OSU Institut Pythéas

Inscription Administrative (IA) pour les Masters de l’OSU Institut Pythéas - Master SET & Océanographie Mis à jour le mardi (...)

Interview Métiers de Science "Futur scientifique"

Baptiste Paul

Doctorant au LAM

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre cursus universitaire

Je m’appelle Baptiste Paul ; je suis actuellement doctorant en optique et traitement d’images pour l’astronomie au laboratoire d’astrophysique de Marseille, en collaboration avec l’équipe haute résolution angulaire du département d’optique théorique et appliquée de l’Onera. Mon sujet de recherche porte sur le développement de nouvelles méthodes de mesure destinées à l’optimisation des performances des instruments d’imagerie à haut contraste. Ces derniers sont dédiés à l’observation, par imagerie directe, des exoplanètes (i.e. planètes en orbite autour d’une étoile autre que le soleil).

Je me suis lancé dans ce doctorat après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en optique (intégré après trois ans de classes préparatoires) à l’Institut d’Optique, ainsi qu’un master en traitement d’images à l’université Jean Monnet de Saint Etienne.

Qu’est-ce qui vous a amené à suivre ce cursus universitaire (quel est votre objectif professionnel) ? Quelles sont vos attentes concernant ce cursus universitaire ? En quoi cette formation doit vous permettre d’atteindre cet objectif ?

J’ai commencé à suivre ces études par goût de la physique, et plus particulièrement de l’optique. Ce goût, qui s’est développé dès le début de mon parcours dans l’enseignement supérieur, m’a poussé à intégrer l’Institut d’Optique. Mon objectif aujourd’hui est de travailler en tant qu’ingénieur de recherche en instrumentation optique et traitement d’images. C’est notamment pour atteindre ce but que j’ai suivi, en parallèle de ma dernière année d’école d’ingénieur, un master de recherche en traitement du signal et des images. A l’issu de celui-ci, j’ai souhaité faire une thèse afin de pouvoir mettre en pratique les connaissances acquises tout au long de mon parcours.

Quels sont les points forts de ce cursus ?

Le double cursus optique et traitement d’image m’a permis d’obtenir une bonne maitrise de ces deux domaines. Je pense par ailleurs que ma thèse représente une très bonne première expérience pratique, car j’ai pu, au cours de cette dernière, mettre en pratique bon nombre de mes compétences en développant une méthode aujourd’hui fonctionnelle. Ce travail m’a permis de développer des compétences aussi bien théoriques qu’expérimentales, en intégrant la méthode développée au cours de ma thèse sur banc de test et sur un instrument opérationnel.

Qu’est-ce que vous aimez dans la science ?

J’apprécie beaucoup l’aspect concret et rigoureux de la recherche. Plus particulièrement, dans le domaine de l’instrumentation (qui est le mien), je trouve tout particulièrement enrichissante la diversité des activités menées, qui vont du travail très théorique comme le développement d’un nouveau formalisme mathématique à la validation expérimentale sur un montage dédié.

D’un point de vu plus personnel, si vous aviez à recommander un livre ou un film ou encore une exposition, une sortie…

… je recommanderais « La théorie des cordes », de José Carlos Somoza, un roman dont l’intrigue est fondée sur la physique théorique (dont il n’est pas facile de décrocher avant de l’avoir terminé…).